Ciels

mise en scène Wajdi Mouawad

 

Extrait vidéo

Ajouter sur votre site
Partager cette vidéo » 
 
 

Dire le monde, le dérouler, le déployer encore et toujours, comme une fresque. S’ancrer une nouvelle fois dans l’Histoire et dans les histoires, dans le collectif et dans le personnel, pour faire un théâtre d’ici et maintenant. Si l’ultime partie du quatuor avignonnais de Wajdi Mouawad s’inscrit dans cette continuité, il sonne néanmoins comme un contrepoint aux trois œuvres précédentes, pour bien faire entendre que le monde peut se perdre aussi en cherchant trop de sens, en voulant à tout prix retrouver la mémoire, en courant sans cesse après l’infini

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !