Derniers remords avant l'oubli

mise en scène Rodolphe Dana

 
Avec : David Clavel, Rodolphe Dana, Katja Hunsinger, Nadir Legrand, Christophe Paou, Marie-Hélène Roig
Wilfried Gourdin (Création lumières)

Le collectif des Possédés travaille sur une adéquation entre l’âge des acteurs et celui des personnages. La jeunesse de ceux-ci rend difficile la possibilité de l’existence d’une fille adolescente. En conséquence, et en accord avec les ayants droit, le rôle de Lise (fille de Hélène) a été supprimé dans le spectacle qui vous est présenté.
Rodolphe Dana

« Apprendre à finir » C’est à l’aune de cette pensée que nous lisons les dernières pièces de Lagarce. Avant l’oubli, avant la mort, la nécessité de retourner en arrière, sur ses traces, faire l’inventaire de ses sentiments et de sa vie pour essayer d’en faire le deuil.

Dans Derniers remords avant l’oubli c’est un amour de jeunesse qu’on vient voir. Revoir. Dans un lointain passé, Hélène, Paul et Pierre se sont aimés dans une maison achetée en commun. Chez Lagarce, l’amour s’incarne aussi dans un lieu. Il a le concret des odeurs des nuits d’été et les sons des volets qu’on ferme. Accompagnés de leurs conjoints, Hélène et Paul reviennent pour convaincre Pierre de vendre la maison.

« On ne guérit d’une douleur qu’à condition de la vivre pleinement » disait Proust. Cette phrase s’applique aussi à l’amour. Et chez Lagarce, ces deux versions résonnent.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !

Partenaires
  • Festival d'Automne à Paris