Erzuli Dahomey : déesse de l'amour

mise en scène Éric Génovèse

 
Avec : Serge Bagdassarian, Nâzim Boudjenah, Nicole Dogué, Françoise Gillard, Claude Mathieu, Pierre Niney, Djibril Pavadé, Bakary Sangaré
Bertrand Couderc (Création lumières) , Jacques Gabel (Scénographie) , Romain Kronenberg (Création son) , Sylvie Martin Hyszka (Création costumes) , Valérie Nègre (Assistant(e) à la mise en scène) , Magali Perrin-Toinin (Création costumes) , Claire Richard (Chorégraphie) Véronique N'Guyen (Maquillages et coiffures), Magali Perrin-Toinin (Assistante aux costumes)

Pour la première fois à la Comédie-Française

Victoire Maison, la cinquantaine exaltée, fut un jour actrice ; aujourd'hui, elle mène une vie décente et retirée de veuve dans une petite ville de province. Fanta, sa bonne antillaise, est bouleversée par la mort de Lady Di. Frantz et Sissi, ses jumeaux de 16 ans, rêvent d'un destin tragique et grandiose. Tragique est, pour Victoire, la nouvelle de la mort accidentelle de son fils aîné, Tristan, trop loin d'elle, au Mexique. Mais voilà que peu après son enterrement surgit comme un diable de sa boîte Félicité Ndiogomaye Thiongane, une Sénégalaise venue réclamer le corps de son fils West. Si West est ce fantôme qui trouble les nuits agitées du Père Denis – le précepteur des jumeaux – n'est-ce pas lui qui repose aussi dans le caveau familial ? Mais dans ce cas, où est Tristan ? La réponse à ces questions bouleversera le cours prédéfini de la vie des personnages de cette pièce qui brouille les codes du genre dramatique, en empruntant autant au mélodrame qu'au vaudeville.

Production : Comédie-Française

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !

Partenaires
  • Comédie-Française