Connexion mon théâtre

 
 

Absinthe

Pierre-Yves Chapalain

 

Un univers foisonnant

Les spectacles de Pierre-Yves Chapalain fonctionnent sur une écriture de la strate. Les recoupements sont multiples, les histoires se multiplient ; contenues les unes dans les autres.
Nous vous proposons de vous ouvrir les portes de l'imaginaire de l'auteur-metteur en scène. Et les sources d'inspiration sont nombreuses :

Les légendes maritimes
Le mythe du continent ou de la cité engloutie a traversé les civilisations. Des constantes demeurent, surtout celle du châtiment final (l'engloutissement inspirant la terreur), nourrissant toutes les croyances au fil des siècles. Parmi les plus célèbres, citons le mythe antique de l'Atlantide et la vieille légende celtique de la ville d'Ys.

Les contes et histoires de tous temps
Tout ce qui touche à la Mythologie, à l'histoire du monde, avec une morale plus ou moins directement édictée à la fin du récit. Il s'agit de récits de l'ordre de l'anecdotique avec aussi leur part de fantastique (tel Barbe-Bleue1). On y retrouve souvent la thématique de la métamorphose (Ovide, Kafka).

Les récits tragiques
Dans ces récits abordant le plus souvent le thème de l'usurpation, de la trahison, les personnages se retrouve projetés dans un cercle infernal, qui doit les mener à la vengeance. Le plus souvent ce sont des héros solitaires et rejetés. Leur équilibre physique et mental, souvent à la limite de la folie, les mène toujours vers la destruction... et leur mort.

Le Surréalisme
D'abord d’essence littéraire, il s'étendra rapidement aux arts plastiques, à la photographie et au cinéma. Son terrain d’essai est une expérimentation du langage exercé sans contrôle. Les artistes surréalistes tenteront d'atteindre la libération du désir en inventant des techniques visant à reproduire les mécanismes du rêve (collage, frottage, dessin/écriture automatique, etc.)

David Lynch
Les films de Lynch sont connus pour leur côté irréel, cauchemardesque et pour leurs images comme sorties d’un rêve. Il est aussi connu pour apporter un grand soin à la bande-son de ses films.

Dossier pédagogique 2010-11 du Théâtre de La Bastille

français

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !