Connexion mon théâtre

 
    La Commission centrale de l'enfance
 

La Commission centrale de l'enfance

de David Lescot

Enfant, je passais mes vacances d’été dans les colonies de vacances de la Commission centrale de l’enfance, cette association créée par les Juifs communistes français après la Seconde Guerre mondiale, à l’origine pour les enfants des disparus. Elles existèrent jusqu’au milieu des années 80. J’ai voulu raconter par bribes cette histoire, qui me revient par flashes de souvenirs inconscients, parfois confus, parfois étonnamment distincts : il y est question de conscience politique, de l’usure d’un espoir, de règles strictes, d’idéologie tenace, de transgressions en tous genres, d’éveil des sens. J’ai voulu en faire une sorte de petit poème épique, parlé, chanté, scandé, qui fait le va-et-vient entre les temps de l’origine et ceux de l’extinction, entre la petite et la grande histoire. J’imagine aussi que pourraient me rejoindre, chaque soir, le temps d’un impromptu, certains de ceux qui ont croisé cette histoire, de près ou de loin. J’ai imaginé pour cela une sorte de cabaret minimaliste, pour que l’on entende aussi les chansons inoubliables que nous entonnions à l’époque, et pour lesquelles je m’accompagne d’une magnifique guitare électrique tchécoslovaque des années 60.
David Lescot

En partenariat avec Théâtre de la Ville - Paris
 

Mises en scène

Mise en scène de  David Lescot

Nonchalant, tout souriant, David Lescot arrive avec sa guitare tchèque, qui, nous prévient-il, date de1964. Un souvenir de jeunesse, du temps où ses parents l’envoyaient dans l’une de ces colonies de vacances organisées par le parti communiste pour les enfants juifs. Avant lui, son père y était allé. Là bas David Lescot écoutait Joan Baez et les contest songs du temps. On lui apprenait des chansons dans le droit fil de la bonne pensée. Un peu comme chez les scouts,... lire la suite

Affiche de La Commission centrale de l'enfance
Partenaires
  • Théâtre de la Ville - Paris