Le Vertige des animaux avant l'abattage

mise en scène Caterina Gozzi

 
Avec : Pierre Banderet, Laurent Charpentier, Samuel Churin, Brice Cousin, Thierry Frémont, Thomas Matalou, Claude Perron, Faustine Tournan, Maria Verdi
Caterina Gozzi (Scénographie) , Antonia Gozzi (Musique) , Joël Hourbeigt (Création lumières) , Jean-François Marcheguet (Création vidéo) , Rose-Marie Melka (Création costumes) , David Wahl (Dramaturgie) David Wahl (Collaboration artistique), Jean-François Marcheguet (Collaboration à la scénographie), Antonia Gozzi (Son)

Nilos et Militssa forment un couple comme on en voit tant. Ils sont jeunes, ils s'aiment, ils vont se marier. Mais quand Nilos annonce la nouvelle à son vieil ami Philon, tout prend une tournure étrange. Philon s'efforce d'abord de dissuader Nilos de fonder une famille, comme si Militssa était une implacable rivale. Puis, devant le refus de son ami d'en écouter davantage, Philon prend un autre ton, inouï, pour prédire à Nilos lui-même, à son épouse et à leurs futurs enfants un destin effroyable : après une période faste où ils connaîtront une prospérité sans exemple, ils perdront tout et sombreront dans la folie, l'inceste, le meurtre et le suicide...
Vingt ans plus tard, il ne s'est toujours rien passé. Nilos et Militssa ont trois grands enfants : Emilios, Evgénios et Starlet. Rien à signaler dans leurs existences, et le couple peut inviter Philon à célébrer avec eux leurs noces de porcelaine. C'est alors qu'à certains signes, la catastrophe trahit son imminence, tandis que les voix mystérieuses s'élèvent à nouveau pour en énoncer peut-être une formule : "Panique, terreur, agonie, épouvante. Je veux pousser le cerveau jusqu'à ce point. Qu'il ne puisse pas aller au-delà. Qu'il vienne cogner sur sa propre paroi. Qu'il tourne en rond dans le cercle de ses limites"...
Le plus vieux fonds tragique de la Grèce hante cette oeuvre de Dimitriádis à la façon d'un rêve à demi oublié : la fatalité, à la fois implacable et absurde, s'y déploie dans l'énergie d'une parole poétique qui mêle avec une étonnante maîtrise le trivial et l'oraculaire.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !

© Alain Fonteray

Partenaires
  • Odéon-Théâtre de l'Europe