Connexion mon théâtre

 
 

Sextett

mise en scène Éric Vigner

 

Entretien avec Eric Vigner

Réalisé par Hugues Le Tanneur

DE QUOI PARLE SEXTETT ?

ÉRIC VIGNER : SEXTETT parle du désir, du sexe, des femmes, de la mort et du théâtre. C’est la suite de JUSQU’À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE. Dans cette pièce, le héros retournait chez sa mère à l’occasion de l’incinération de sa grand-mère. Dans SEXTETT, on le retrouve après la mort de sa mère. On avait envie avec RÉMI DE VOS «d’écrire» une suite pour MICHA LESCOT et de confronter Simon à tous ces thèmes. Simon dans SEXTETT est sollicité sur son désir. SEXTETT parle du désir comme carburant, comme énergie pure. SEXTETT parle du théâtre comme le lieu et l’espace de projection et de représentation du désir.

EST-CE QUE VOUS INTERVENEZ DANS L’ÉCRITURE ?

E. V. : SEXTETT est la suite d’un travail et d’une amitié artistique entre Rémi et moi. Beaucoup d’aventures passionnantes dans l’histoire du théâtre sont nées d’une rencontre entre un auteur et un metteur en scène. On ne peut pas au théâtre dissocier le fond de la forme. Le metteur en scène, qu’il le veuille ou non, donne une forme à l’écriture proposée par l’auteur. La mise en scène est un art d’écriture de la scène et en ce sens, elle touche à d’autres arts tels que les arts plastiques, la musique... Le livre prend forme en trois D, dans l’espace-temps du théâtre, pour produire un spectacle ici et maintenant. Après JUSQU’À CE QUE LA MORT NOUS SÉPARE en 2006 avec CATHERINE JACOB, MICHA LESCOT et CLAUDE PERRON, DÉBRAYAGE en 2007 avec la promotion sortante de l’école de la Manufacture à Lausanne et la traduction d’OTHELLO de SHAKESPEARE que nous avons faite ensemble, SEXTETT est notre quatrième collaboration. En 1996 Rémi m’avait envoyé sa première pièce. À la lecture, j’ai compris qu’il y avait-là une écriture nouvelle, qui mêlait sérieux et comique. C’est assez rare. Rémi écrit sur des sujets sérieux avec la force du rire. Pour SEXTETT, nous voulions créer pour ces acteurs en particulier. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble chez moi en Bretagne. On a beaucoup parlé. On s’est promené au bord de la mer. Le plus important était sans doute de faire quelque chose ensemble et de témoigner par le théâtre à notre façon d’un sentiment du monde très personnel et du désir en tous ses états.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez proposer une piste de réflexion sur le contenu de cette page ?
Partagez vos pistes de travail en classe avec les autres enseignants !

Ajoutez une piste de réflexion !